15/04/2017


Au nom du Père Liberté, du Fils Égalité 
et du Saint-Esprit Fraternité


L’élection présidentielle française avait pourtant bien commencé. Le 22 février, à l’aube, boulevard Richard Lenoir, je découvris cette affiche appelant à voter Obama pour 2017. En cette ère de post-vérité ouverte par Trump, le président péroxydé avait atteint ses objectifs : Obama n’avait jamais été américain, peut-être était-il français et sauverait-il cette république en perdition ? Puis le 14 avril à Chinatown, avenue de Choisy, la France définitivement sombra dans la Quatrième Dimension (Twilight Zone) ou dans un étrange pays des merveilles…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire