02/12/2016


I could have made a fortune
in cheeseburgers
  


J’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle
Allocution du président François Hollande, 1er décembre 2016



Le 28 novembre 2016, l’inventeur du Big Mac décède. Jim Delligatti nous quitte à l’âge de 98 ans. Trois jours plus tard, le président François Hollande annonce qu’il ne briguera pas un deuxième mandat. Les deux événements sont-ils liés ?

En 1967, Jim Delligatti invente le Big Mac dans le restaurant MacDonald’s de sa ville natale Uniontown en Pennsylvanie. Sept ans de réflexion plus tard, en 1974, François Hollande effectue un voyage d’étude aux États-Unis. Il se passionne alors pour l’économie du hamburger. Il rédige un rapport détaillé et prévoit l’arrivée imminente puis la déferlante du fast food en France. Lors de la campagne présidentielle de 2012, le candidat Hollande confie sa passion hamburgerophile à Steve Erlanger qui publie un article dans le New York Times intitulé : “The Soft Middle of François Hollande”. On peut y lire François Hollande affirmer : “I could have made a fortune in cheeseburgers, but I finally chose politics.”

Sous le quinquennat Hollande, le hamburger remporte la palme du sandwich le plus consommé en France. Selon une l’étude Indice Burger de EquipHotel-Gira Conseil, un milliard cent quatre-vingt-dix millions de burgers ont été dévorés en France en 2015 soit 30% des repas consommés en restauration commerciale. Le burger est présent à la carte de 75% des restaurants français. Il est devenu le plat le plus commandé auprès de 80% des restaurateurs. Identité heureuse ou malheureuse, la France s’est littéralement hamburgerisée. De 2012 à 2016, la cote de popularité du hamburger a crû de manière inversement proportionnelle à celle du président Hollande qui néanmoins en prophétisa le succès dès 1974.

Pour ne rien arranger à cette malédiction hamburgerophage, François Hollande a longtemps été surnommé “Monsieur Royal” du nom de Ségolène Royal dont il a été le compagnon de 1978 à 2007. Rappelons que le Royal with Cheese, créé en 1972 est un burger phare de l’enseigne aux arches dorées dont Hollande avait pourtant pénétré les arcanes. Une scène mémorable du film Pulp Fiction explicite la raison pour laquelle le Quarter Pounder with Cheese, à Paris se nomme Royal with Cheese. Vincent Vega interprété par John Travolta effectue une savoureuse exégèse MacDonaldienne des mots et des choses, des burgers, des frites, du ketchup et de la mayonnaise. En juin 2007, François Hollande et Ségolène Royal annoncent officiellement mettre fin à leur relation. Deux mois plus tard, en août 2007, Jim Delligatti crée en Pennsylvanie, le Big Mac® Museum baptisé “The most tasteful museum in the world”. Certes les poubelles de l’histoire sont pleines à ras bord, mais rendons néanmoins ici hommage aux disparitions physique de Jim Delligatti et politique de François Hollande. R.I.P.


Publicité MacDonald’s avec Jim Delligatti 
tenant de sa main gauche son invention burgerienne


Aucun commentaire:

Publier un commentaire